Quand les moines enflamment les passions…

Oui, bon, d’accord, politiques, les passions ! Ma dernière lettre a emmené mes correspondants faire un petit tour dans les couloirs de l’abbaye de Fontgombault, sur les traces des moines bénédictins qui y vivent encore aujourd’hui. Une aventure dont le silence mêlé de chants grégoriens résonne encore à mes oreilles… Mais au milieu de tout cela, il faut bien avouer qu’on perçoit aussi quelques râleries.

Des voyages sous le sceau du secret

J’ai beaucoup évoqué le vœu d’isolement de ces moines. Selon la règle de Saint Benoît observée par le monastère, les contacts avec l’extérieur doivent en effet être limités au maximum, afin de permettre aux moines de se concentrer pleinement sur la prière et la recherche de Dieu. Le moine hôtelier, ou le moine cellérier chargé de l’approvisionnement sont donc un peu vus comme des “sacrifiés” vis-à-vis de la communauté. Bien sûr, il arrive que des moines soient amenés à voyager, mais dans ce cas, ils sont invités à en raconter le moins possible pour ne pas troubler leurs frères, ou à ne relater que ce qui est digne d’enseignement.

En d’autres termes, le craquant du fromage à raclette sur le gratin de patates n’est pas au menu des conciliabules. En sachant cela, il peut être surprenant de découvrir, dans les journaux locaux, le genre d’images que voici.

mairie

En effet, malgré cette toute cette organisation très interne, on ne peut pas dire que les moines restent toujours confinés entre leurs murs, quitte à faire parfois grincer des dents. Au conseil municipal, les robes de bure sont presque de tradition parmi les jeans et chemises cravate. Statistiquement, rien de très étonnant : forcément, dans une commune de quelque 250 habitants, une abbaye qui abrite 60 moines, ça pèse dans la balance électorale ! Même ce chiffre fait parfois prendre une moue sceptique à certains : en 2014, suite à un procès, 10 moines considérés comme n’habitant plus la commune avaient dû être radiés des listes électorales. 

Loi des hommes ou loi divine ?

Toujours est-il que, lorsque je l’ai questionné à ce sujet, le père hôtelier m’a justifié très posément cette présence au conseil : “tous les monastères essaient de le faire, comme on a des biens à défendre, il est plus facile de s’impliquer plutôt que d’avoir la mairie contre soi.” Habitué aux accusations de contrôle du pouvoir, il m’a assuré aux dernières élections, la majorité pour le maire au pouvoir aurait été obtenue même sans la soixantaine de voix apportée par les moines. Rien de moins sûr, pourtant, puisqu'en y regardant de plus près, cette majorité a été obtenue à 119 voix seulements, pour Ce qui n’empêche pas des protestations de s’élever pour émettre des doutes sur la laïcité d’un tel conseil municipal, et sur l’influence monastique quant à la répartition des subventions publiques.

Les moines, architectes de la démocratie ?

Le collectif “Les citoyens de Fontgombault” dénonce proteste ainsi régulièrement contre des subventions accordées aux projets du monastère, tels que la construction du barrage hydroélectrique. En 2013, le petit village s’était notamment fait remarquer par la délibération du maire de l’époque, Jacques Tissier, dans laquelle il refusait, avec plusieurs élus, d’appliquer le mariage pour les couples homosexuels. Ils avaient alors avancé l’argument qu”il existait « une loi naturelle, supérieure aux lois humaines ».

Sur ce, pour nous retourner une fois de plus le cerveau quant à ces questionnements de moines et de démocraties, je vous laisse avec cette petite réflexion de 2012 (juste avant) sur l’influence des moines dans la création de notre démocratie ! Comme quoi…

Commentaires (7)

franle 13 novembre 2020 à 11:15

reportage intéressant, je ne connaissais pas et qui montre les sources d'intérêt variées des lettres d'Alice.

franle 13 novembre 2020 à 11:15

reportage intéressant, je ne connaissais pas et qui montre les sources d'intérêt variées des lettres d'Alice.

Laëtitiale 13 novembre 2020 à 21:31

Je n'avais jamais pensé au poids électoral d'un telle communauté dans une petite ville. C'est vrai que la question est délicate du coup ... Le droit de vote universel, la laïcité, ... c'est compliqué !

Margueritele 1 février 2021 à 11:55

Je viens de prendre connaissance de votre article sur les moines de Fontgombault. Je voudrais rectifier les propos du moine hôtelier au sujet des dernières élections municipales. Si la soixantaine de moines n'avait pas voté pour le maire, au lieu de 72% des voix, il n'aurait eu que 32% tout comme sa liste. Il y aurait eu automatiquement un deuxième tour. Mais, celui qui aurait été en tête avec 65 voix et 39% et pour qui les moines de toute façon n'ont pas voté car il faisait partie des indignés, est le seul opposant qui s'est présenté dans le village.
Quant à leur présence au sein du conseil municipal pour "défendre leurs biens". Ils font beaucoup plus, ils ont phagocyté depuis longtemps, en imposant leur politique un conseil municipal composé de bénis oui-oui et qui est loin de briller par son intelligence, malheureusement!

jeannele 2 février 2021 à 09:45

Bonjour, quand on fait un "reportage" comme le votre il serait bien sur intéressant d'avoir la voix de protagonistes différents. Vous parler sans savoir et sans même avoir été vérifier. Vous indiquer le procès contre les moines, par des "méchants indignés", mais vous ne parlez pas de l'ancien maire qui a détourné les fonds de la commune et du syndicat des eaux(3 procès). Avez vous été voir les chiffres des dernières élections? Non bien sur car ce n'est pas tout à fait ce que dit le moine. 25% des habitants ne sont pas venus voter et le maximum de voix obtenu par le meilleur est 119 donc sur 248 habitants ce n'est pas la majorité. Les subventions idem, vous voulez qu'on en discute? Tricher avec l'agence de l'eau pour obtenir 282.000€ pour une fromagerie qui ne fait que quelques kilos de fromages par an, oui ça révolte car c'est de l'argent public qui subventionne le lieu d'habitations des moines qui ont choisis cette vie monastique. Pourquoi mon argent servirait-il à une congrégation religieuse? n'est ce pas anti démocratique? Alors merci de faire en sorte d'avoir TOUS les renseignements avant de publier quelque article

Alicele 2 février 2021 à 16:18

Bonjour ! Merci de ce retour :) Nous tenons toutefois à préciser que cet article n'était en aucun cas une prise de partie. Il ne s'agit pas d'un \"reportage\", mais d'un éclairage court sur une question précise, en complément d'un article sociologique sur la vie dans l'abbaye. En effet, il nous a paru intéressant de questionner la présence politique des moines, qui peut, en effet, s'avérer problématique du point de vue de la laïcité. Les références aux personnes qui ont amenés les moines en procès, ou qui questionnent les subventions, ne sont pas du tout ironiques. A quel moment avons nous parlé de \"méchants indignés\" ? Au contraire, le but était de souligner le fait que cette relation au pouvoir peut susciter des réflexions, et du conflit, ce qui est tout à fait logique. Question chiffres électoraux, j'ai bien été les vérifier. Pourtant, il me semble en effet que j'ai fait une erreur, évidemment problématique, et je vous remercie de me l'avoir signalé, cela sera corrigé !

M. de guairelacele 2 février 2021 à 16:28

la lecture de votre article appellerait de ma part une très longue réponse, mais j'ai autre chose à faire. Une seule certitude, vous semblez rouler pour les moines. C'est clair.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Financé avec succès
Les Lettres d'Alice ont été financées avec succès sur Ulule en Janvier 2020 !
Imprimé en France !
Toutes nos lettres sont imprimées et assemblées en France.

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,